« Les données de géolocalisation au centre des préoccupations de la CNIL »

« Face à des Français de plus en plus préoccupés par la possibilité d’être géolocalisés à leur insu, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) place cette problématique au centre de ses priorités pour l’année 2020.
Déjà en 2018, elle avait axé sa stratégie autour de cette thématique et avait publiquement mis en demeure plusieurs start-up traitant ces données à des fins de ciblage publicitaire. À l’époque, elle avait justifié le caractère public de ces mises en demeure par une double nécessité : d’une part afin de sensibiliser les nouveaux acteurs de ce marché en pleine expansion et, d’autre part, afin de renforcer la vigilance des utilisateurs de smartphones… »

Découvrez l’intégralité de l’article sur le portail NXU Think tank, partenaire d’Occitanie Data

Auteur : Anthéa Sérafin, Cheffe de projet de l’éthique des données pour Occitanie Data, associée à l’équipe de recherche Bioethics (UMR 1027 –  INSERM – Université Toulouse III)